académisable


académisable

académisable [ akademizabl ] adj.
• 1890; d'apr. Académie
Susceptible d'entrer à l'Académie française.

⇒ACADÉMISABLE, adj.
Qui mérite d'entrer à l'Académie (française) :
1. En préférant M. Henri Meilhac à deux concurrents tout à fait académisables, l'Académie a fait un choix hardi...
A. FRANCE, La Vie littéraire, t. 2, 1890, p. 103.
2. Il a un mérite : c'est d'avoir perçu la sottise des symbolistes (en général). Malheureusement, il a donné dans celle des socialistes et s'est constitué l'admirateur des écrivains moyens, hygiénistes et académisables (Gregh, P. Adam, Saint-Georges de Bouhélier, etc.).
J. RIVIÈRE, ALAIN-FOURNIER, Correspondance, Lettre de J. R. à A.-F., nov. 1906, p. 342.
Rem. Le mot s'emploie principalement pour l'entrée à l'Académie française; il est volontiers fam. ou iron.
Étymol. ET HIST. — 1892, A. FRANCE, La Vie littéraire, t. 2, 1890.
Dér. de académie, (au sens de « Académie française »); et du suff. composé -is-able (ne peut être rattaché à académiser, qui a un autre sens; cf. ce mot).
STAT. — Fréq. abs. litt. :1.

académisable [akademizabl] adj.
ÉTYM. 1890; du v. académiser (non attesté dans ce sens), sur le modèle des adj. en -able (→ Papable).
Didact. Susceptible d'être élu à l'Académie française. || Cet écrivain est académisable, mais sa candidature sera difficile.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ACADÉMIE — désigne le domaine situé dans le Céramique (faubourg des potiers, appelé joliment «Tuileries» par l’abbé Barthélemy), que Cimon avait orné des plus beaux platanes d’Athènes et où Platon fixa, vers 387 avant J. C., l’école qui porta ensuite ce nom …   Encyclopédie Universelle

  • académisation — ⇒ACADÉMISATION, subst. fém. Néol. d aut. Fam. [En parlant d un candidat] Élection à l Académie (française) : • Il avait vu dans la journée Zola, qui était venu sans doute pour avoir des renseignements sur son académisation. E. et J. DE GONCOURT,… …   Encyclopédie Universelle